La confrérie Sin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La confrérie Sin

Message  Lucius de Terreneuve le Dim 15 Sep 2013 - 22:05

Les érudits les plus sagaces racontent que les Sins se nourrissent du flux noir, cette essence qui anime les corps morts des Vampires, ou du moins qu’ils en dominent l’usage. Discrets et sages, les membres du clan se dissimulent dans les ombres pour survivre et pour apprendre, pour écouter. Parfois hautains, souvent soucieux d’acquérir une place dans le monde de la nuit, les Sins oscillent entre l’assassin froid et l’érudit avide de connaissances et de savoir. Leur point commun est la finesse. Dague et stylet plutôt que masse, esquive plutôt que confrontation, dos au lieu de face. Ils se veulent tels les modèles de la famille vampirique d’où leur attachement profond aux dogmes de l’Agora et à l’Ordre établi. Plus que nul autre clan, les Sins rêvent d’être un jour capable de répondre à cette question obsédante : « Qui sommes-nous ? »
M
Archétype : Antiquaire, assassin professionnel, Casanova, diplomate, policier, recéleur,…

Donner une date à laquelle le Clan Sin foule les terres de Toulouse reviendrait à se poser la question «depuis quand voit-on des ombres qui bougent ?» Depuis les premiers affrontements entre Vampires dominants, les Sins jouent un rôle discret et énigmatique. Les membres de ce clan à nul autre pareil interviennent quand ils le souhaitent pour mieux disparaitre sans se justifier. Leurs buts, leurs visées sont des mystères et échappent à toute logique pour les non-initiés. Assassins, informateurs, ils agissent par caprice contrairement aux Fadets qui se vantent d’être les seuls à les comprendre. Le Clan Sin entretient une aura de mystère qui fait sa force. Leur beauté réside dans l’ombre et dans les connaissances qu’ils accumulent et ils se plaisent à entretenir une paranoïa pesante sur les autres clans. Nul ne doit se croire à l’abri de leur lame. Courtisés par la famille Terreneuve, les Sins finirent néanmoins par se rapprocher des Bontemps, partageant avec eux le gout du secret. Les deux clans anciens et influents recueillirent dans leur giron les jeunes Borgias tout droit arrivé de Paris dans les années 1910 et formèrent un triumvirat dont ont dit que les réunions secrètes restent encore au goût du jour. Profitant de la volonté affichée des Terreneuve de s’en faire des alliés, le clan Sin fit nommer Prince leur Duc dans les années 1940 mais l’assassinat de ce dernier, trente ans plus tard, les poussa à mettre les Borgias sur le devant de la scène. Les mauvaises langues affirment que l’ancien Prince est encore bien en vie et qu’il a lui-même simulé sa disparition pour freiner l’ascension des trop puissants Terreneuve. Bien peu croient en cette rumeur folle mais les rares non sceptiques reconnaissent qu’il s’agirait là d’une tactique incroyable et qui a permis au triumvirat de s’accaparer le pouvoir politique de Toulouse pendant presque un siècle.

Histoire récente => Depuis la disparition mystérieuse de Corbeau, l’éminence grise de l’ancien prince Maximilien Lacroix, le clan Sin s’est fait plus discret que jamais. Toutefois, la voix du clan participa à l’exil de Lucius de Terreneuve lors de la motion de censure déposée par les Bontemps et William Felington. Certains y virent une vulgaire rancœur envers l’ancien colérique, d’autre un signal fort envoyé aux deux familles rebelles. Toujours est-il que le clan Sin souffre d’un manque de leadership depuis lors et que sa voix reste bien discrète sur le devant de la scène politique. Mais il ne faut jamais se fier aux apparences. Quelques observateurs notèrent la présence de la jeune Neva Sin lors de chaque évènement important qui secoua Toulouse depuis l’élection de William H. Fellington the Third. Nul ne connait ses objectifs ou même son passé, mais il semblerait que la jeune femme soit parvenue à jouer ses cartes au grand dam de ceux qui espéraient un déclin de l’influence du clan Sin. Lors du mariage arrangé entre Daniel Bontemps et Dahlia de Terreneuve, une nouvelle génération de Sins émergea des ombres, sous la protection de Neva Lys Sin. Son homme de main, l’intrigant Zéro laissa sans animosité le titre ducal revenir à la charismatique Noccia, secondée par la talentueuse Margareth. Opportuniste et convaincante, la nouvelle duchesse Sin s’empara du titre de Princesse intérimaire à la mort d’Innocent Fadet, à la grande stupeur des Anciens, avant de se ranger derrière Loïs Fadet. Toutefois, l’unité affichée par les Sins pourrait n’être qu’un fragile mur d’argile. Grisée par son inéluctable ascension et confortée par l’estime que lui portent les autres ducs, Noccia supportera-t-elle longtemps la tutelle de Neva et de Zéro, dont beaucoup craignent les énigmatiques visées ?

Duc actuel = Noccia
Effectif = Inconnu
avatar
Lucius de Terreneuve
Admin

Messages : 316
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 586
Localisation : Toulouse

Carte d'identité
Influence politique:
500/1000  (500/1000)
Réputation:
600/1000  (600/1000)
Richesse:
1000/1000  (1000/1000)

http://septdesang.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum