La guilde Borgia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La guilde Borgia

Message  Lucius de Terreneuve le Dim 15 Sep 2013 - 22:07

Beaux, fins, adeptes de la luxure en tout genre, les Borgias demeurent d’éternels frustrés dont le regret d’avoir perdu les sensations humaines les hante à jamais. Telles des papillons envers le feu, les Borgias apprécient la compagnie des mortels et se déplacent à travers les cercles de la société sans trébucher. Les autres vampires envient leur beauté, leur grâce et leur capacité naturelle à faire naitre la passion sans la ressentir eux-mêmes. Fondamentalement égoïstes, la notion de famille leur semble futile. Voilà pourquoi un Borgia fera tout pour briller seul sur la scène, sans penser que son destin pourrait être de périr seul dans les ombres.

Archétype : Mécène, journaliste, dentiste, artiste incompris, chef d’orchestre, patron de bar select, meneur d’un culte, serial killer cultivé…

Le clan Borgia est l’un des plus jeunes présents dans Toulouse. Attirés par l’art et la beauté tout comme les papillons par les flammes, les membres de cette famille sont longtemps restés aux abords de Paris. Dans les années 1910, deux branches du clan Borgia, les Velours et les Lacroix, furent poussés à quitter la capitale pour échapper aux conséquences de leurs excès. La guerre approchant, il devenait difficile pour les instances politiciennes d’expliquer certaines disparitions et quelques expositions artistiques trop avant-gardistes. D’abord accueillis fraîchement par les clans anciens de Toulouse, les Borgias furent soutenus par la famille Bontemps et par les Sins qui virent en eux les faces visibles parfaites derrière lesquelles se dissimuler. Les trois clans fondèrent alors un triumvirat destiné à s’opposer à la mainmise Terreneuve sur la ville. Leurs projets furent maintes fois mis en péril par la puissance financière de leur adversaire mais la disparition inexpliquée du Prince Sin dans les années 1970 permit au Triumvirat d’en faire porter la responsabilité à Lucius de Terreneuve. En accord avec les ducs des deux clans alliés, le jeune Maximilien Lacroix parvint à se faire élire Prince. Les années qui suivirent furent à l’image du clan Borgia : une avalanche de beauté décadente, de projets fous mais dont l’ampleur suffit à faire taire toutes les mauvaises langues. Toulouse subit une révolution culturelle qui la fit rayonner aux yeux des vampires de toute la France tel le joyau d’une couronne à l’écart de la capitale mais ô combien attirante. Le prince Lacroix fit profiter les mortels de ses largesses par la construction d’hôpitaux ou la valorisation de musées, d’universités et d’écoles de renom dans le but d’attirer les mécènes et les artistes de tous poils.
Mais la condition de vampire rappelle parfois avec cruauté la présence des plus bas instincts tapis au fond de l’âme d’un Borgia qui se croit à tort si proche des mortels.

Histoire récente => Depuis quelques mois, le Prince Lacroix n’est plus que l’ombre de lui-même. Certains le disent fou, d’autres le pensent soumis à des drogues qui peuvent le rendre malléable ou au contraire irascible et cruel. Le clan Terreneuve n’attendait que cette occasion et Maximilien fut jeté à bas de son trône. Fait prisonnier et retenu dans des conditions abominables, l’ancien prince ne fut sorti de sa misérable geôle que pour assister à un procès joué d’avance.
Fort heureusement pour lui, le jeune William H Felington the Third profita de cette occasion pour imposer une motion de censure et renversé Lucius de Terreneuve afin de lui ravir sa place. Toutefois, malgré cet exploit politique, William se rendit vite compte qu’un jeune vampire, tout doué et ambitieux qu’il fut, ne pouvait régner sans l’appui d’un ancien. Il proposa donc la fonction de Sénéchal et Régent à Daniel Bontemps, ravivant de ce fait les liens entre les deux familles.
Après un an d’un règne dispendieux, William fut jeté à bas du trône par une ordonnance de la cour de Paris, où sa vie dissolue et sa gestion calamiteuse des finances de l’Agora de Toulouse avait fait scandale. Sa tête mise à prix suite à une tentative de meurtre à coup de hache sur l’ambassadrice Sybille de Maupertuis, William Fellington disparut de la circulation pendant de longs mois, avant de réapparaitre possédé par l’esprit de Samaël Bontemps.
Aujourd’hui, le clan Borgia semble plus dispersé que jamais. Le seul poids politique du clan repose sur le réseau mondain de la célèbre Arizona Robbins, ou sur l’ambitieux Ex-Prince Maximilien Lacroix, détenu en captivité par Lucius de Terreneuve durant des années et revenu sur le devant de la scène, après avoir tué son traitre de frère, Sébastien. Une Borgia du nom de Lucie, aurait même publiquement rejoint le culte de Victoria, jetant ainsi la suspicion sur tous les membres de son clan. Toutefois, l’histoire prouve que les Borgias n’ont jamais su rester bien longtemps éloignés des lumières du devant de la scène publique, et qu’ils ont su survivre aux pires scandales.

Duc actuel = Aucun
Effectif du clan = Moyen
avatar
Lucius de Terreneuve
Admin

Messages : 316
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 587
Localisation : Toulouse

Carte d'identité
Influence politique:
500/1000  (500/1000)
Réputation:
600/1000  (600/1000)
Richesse:
1000/1000  (1000/1000)

http://septdesang.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum