L'assemblée de la Plèbe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'assemblée de la Plèbe

Message  Lucius de Terreneuve le Dim 15 Sep 2013 - 22:03

Nul ne sait exactement pourquoi les ancêtres de la Plèbe ont acceptés de se soumettre aux excès de leur immortalité mais les faits demeurent. Là où les Terreneuves s'enrichissent, les Bontemps manipulent, les Borgias s'enivrent, la Plèbe se contente de vivre. Depuis tout temps, les vampires se refusent à offrir l'immortalité avec aisance. Ils testent, observent et jugent les prétendants avant de n'en choisir d'une poignée. En effaçant des mémoires le nom du fondateur de leur lignée, les plus anciens membres de la Plèbe ont décidés de répandre leur don obscur sans se limiter. Voilà pourquoi aujourd'hui, ce clan est de loin le plus nombreux. Mais ce qu'il gagne en effectif, il le perd en union et en sentiment d'appartenance. Aussi différents que peuvent l'être les mortels dans leur société, les Plébiéns offrent un large panel de tout ce que peut offrir l'immortalité, en bon et en mauvais. Un chef d'une assemblée de la Plèbe sera souvent le plus fort ou le plus ancien. La politique les assomme, l'argent leur brûle les doigts, l'ésotérisme leur donne des migraines. A quoi bon être éternel si on doit perdre son temps à nier sa nature de prédateur et à mutiler son plaisir ? Plus que nul autre, un Plébien tâchera de conserver une part de son identité d'humain pour se fondre dans la masse et mieux savourer la non-emprise du temps sur sa personne.

Archétype : Bagarreur de bar, proxénète, pilote de course, dealer, mécanicien,…

De nombreux vampires se souviennent avec effroi de la première apparition d'une communauté unie de Plébiens à Toulouse dans les années 1950. Tel un essaim de sauterelles, une cinquantaine de vampires plus différents les uns que les autres réquisitionna un bar de la place du Capitole pour en faire son quartier général. Sans cacher ses objectifs, cette assemblée déclara publiquement s'octroyer un pouvoir politique indépendant de l'Agora et se démarquer ainsi de l'autorité en place. Le Prince Sin de l’époque leur envoya des émissaires mais ces derniers revinrent dans un triste état, des chaines aux pieds et le visage en sang. Une guerre urbaine commença alors et de nombreux Plébiens s’exilèrent lorsque le conflit tourna en leur défaveur. Face à la vindicte du Triumvirat Bontemps-Sin-Borgia, la famille Terreneuve, soutenu par les Enkis, proposa d’intégrer les Plébiens comme hommes de main et informateurs sensés observer le monde des mortels. Ces derniers devinrent donc un clan à part entière au sein de la vie politique et finirent même par être reconnus comme protecteurs (grassement payés) officiels de l’Agora à la nomination du Prince Lacroix dans les années 1970.
Les rares Plébiens qui parvinrent à mettre de coté leurs salaires rachetèrent quelques bars et agences de détectives privés du centre ville et obtinrent, de ce fait, non seulement une indépendance financière mais également une preuve de leur importance dans le tissu économique de la ville.

Histoire récente => Lors du coup d'état de Lucius de Terreneuve, le duc de la Plèbe prit la fuite auprès de Maximilien Lacroix, dans l'espoir d'échapper à la purge de l'Agora mener par le nouveau prince. Nul n'entendit plus jamais parler de lui ce qui laissa une place vacante au sommet de l'instable hiérarchie du clan. Bien peu de Plébiens se hâtèrent de quémander cette fonction à risque, et ce fut donc un nouveau venu, Dayne, qui se vit offrir le poste de duc par le nouveau prince.
Sitôt nommé, Dayne participa pleinement à l'éviction de Lucius de Terreneuve et soutint publiquement le jeune William Felington qui prit la place de prince en un rien de temps.
Comme tous les autres clans, la Plèbe fut particulièrement touchée par la traque et les assassinats orchestrés par Gontran de Terreneuve. La disparition du duc Dayne fit émerger quelques membres de la Plèbe prometteurs qui participèrent pleinement à la résistance face à la Garde de l’Epine, une bande de clones à la solde de Gontran. Cette résistance notable couta toutefois la vie à de nombreux Plébéiens. C'est ainsi que le discret Antoine Chaumes saisit sa chance et profita de la situation houleuse par s'emparer du titre de duc. Pragmatique, réputé pour son calme et son esprit rusé, le jeune vampire affiche pour l’heure une neutralité de bon aloi sur le plan politique, tout en nourrissant d'ambitieuses visées pour sa lignée. De quoi attiser la convoitise des familles avides de saisir le pouvoir en comptant sur un soutien de la part de ce clan à part.

Duc actuel = Antoine Chaumes

Effectif = Nombreux
avatar
Lucius de Terreneuve
Admin

Messages : 316
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 587
Localisation : Toulouse

Carte d'identité
Influence politique:
500/1000  (500/1000)
Réputation:
600/1000  (600/1000)
Richesse:
1000/1000  (1000/1000)

http://septdesang.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum